Septembre 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

You are here: Home / Guidance Intuitive / Septembre 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

Septembre 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

 

Le mois d’août (8) a pu être une période intense pour beaucoup ; une période durant laquelle des schémas subconscients profonds sont venus à la lumière de notre conscience. Jamais confortables et parfois déstabilisantes, les émotions et les douleurs intenses peuvent ainsi être libérées et intégrées. Si ce processus est accepté et ne fait pas l’objet de résistance, il offre une chance de nous ouvrir à une nouvelle sensibilité et à une nouvelle compréhension de la façon dont nous réagissons à la vie en fonction des expériences passées et des habitudes cristallisées.

Le mois de septembre (9 – corps subtil) est l’occasion de percevoir notre vie depuis une altitude et une perspective différentes. Le corps subtil nous donne accès à un silence plus profond où la matrice est perçue.

Dans le Mul Mantra, la 9ème dimension est exprimée par Ajuni, qui signifie non né ou jamais né.

Qu’est-ce que cela signifie d’être non-né ?

Cela signifie que nous refusons toute proposition du mental.
Le flux de la réalité est si fort que, d’une manière ou d’une autre, nous avons appris à le dévier et à nous en distraire pour nous sentir plus en sécurité. Chaque fois que nous nous en écartons, nous mordons à l’hameçon et nous nous lançons dans une nouvelle boucle de nos jeux d’esprit. L’appât est celui de l’emprise du temps et il va de pair avec l’illusion du pouvoir et du contrôle. La mesure du temps est l’intensité du changement.

Le besoin de contrôle vient de notre résistance au changement et de notre tentative de maintenir notre forme dans le temps.
Dans l’espace entre deux formes, le sans forme est là.
Entre deux vies, nous faisons l’expérience de la partie éternelle de nous-mêmes.
Entre deux pensées se trouve le silence de notre totalité.

C’est Ajuni, lorsque nous renonçons à l’appât, alors le temps se dissout et le vortex qui s’ouvre habituellement au moment de la naissance et de la mort est expérimenté en étant vivant dans une forme physique. Les 3 gunas de la naissance / vie / mort fusionnent pour expérimenter le 4ème état.

Quand l’adversité devient prospérité

« Accepter le défi est le premier acte de l’homme et convertir toute adversité en prospérité est le second défi de l’homme. » – Yogi Bhajan

Ne pas réagir à l’adversité nous oblige à retenir nos mécanismes de défense automatiques. C’est comme un écran sur lequel nous regardons le film de nos propres réactions. C’est comme refléter la lumière temporaire de notre ego pour pouvoir atteindre la lumière infinie de notre âme, comme la lune reflète le soleil.

Une possibilité est de contempler les sensations physiques liées à ces réactions et de les laisser se transformer/dissoudre sous le feu de notre conscience.
Une autre possibilité, lorsque ces réactions ont déjà engagé notre système glandulaire, est d’aller dans la direction opposée de celle où notre subconscient nous dirige. C’est ce qu’on appelle gatka. Lorsque je sens que je m’éloigne de quelqu’un, je fais le contraire et j’étreins cette personne par exemple ! Cela brise automatiquement la transe de notre subconscient et nous ramène dans l’ici et maintenant en créant un choc.

Tout jugement ou opinion polarisée revient à dire non à la vie pour rester dans notre zone de sécurité et de confort. Cela consomme beaucoup de prana pour tenir le fort (garder nos croyances) contre l’infini (qui pour l’ego représente un danger !).

Notre sadhana (pratique méditative quotidienne) nourrit une relation intime avec nous-mêmes qui nous permet d’ouvrir notre sensibilité et notre intuition. Surfer paisiblement sur la vague de la vie requiert notre intuition. Sans intuition, nous dépendons automatiquement de nos croyances et préconceptions, de notre approche duale de la vie basée sur notre passé pour maintenir une sécurité illusoire.

Lorsque l’adversité est accueillie comme une source de prospérité, notre karma devient notre dharma. Nous ne pouvons qu’être pleins de gratitude pour toutes les expériences qui viennent dans nos vies. Chaque expérience est accueillie comme un cadeau, comme une possibilité de découvrir davantage sur nous-mêmes.

Lorsque nous nous sentons limités, notre ego ne peut pas être reconnaissant, il a besoin d’une dualité de bien ou de mal, de juste et de faux… Notre mental-ego ne peut prévaloir que lorsque nous sommes en tension ou lorsque nous résistons.

Être reconnaissant est la mort de ce que nous avons créé en limitant le tout parce que la vie était trop effrayante à prendre, ou trop écrasante, ou simplement inacceptable selon nos croyances. Cela demande de ressentir sans le filtre de notre mental réactif, de ressentir et de ne pas juger.

La gratitude ouvre notre cœur et nous détend.
Dans la gratitude, nous devenons un aimant. Les opportunités volent vers nous ☺

Il est temps de demander plus !
S’ouvrir à 100%, dire oui à toutes sortes d’expériences !
La vie est un cadeau ! Ouvrez chaque paquet cadeau avec enthousiasme, à l’intérieur se trouve le vous qui vous attend !

Vivre la gratitude, c’est prendre la pleine responsabilité de notre moi fini et reconnaître que nous avons un nombre limité de respirations pour expérimenter cette vie. Ce n’est pas être passif, c’est agir depuis Shunia !
Il n’y a pas de temps à perdre !
Le temps est MAINTENANT.

Comme un rappel quotidien
Nous vous invitons à suivre ce que Sadhguru a suggéré sur les médias sociaux :

« Avant d’aller vous coucher, asseyez-vous sur votre lit et pensez que c’est votre lit de mort.
Il ne vous reste qu’une minute à vivre.
Regardez en arrière et voyez : ce que vous avez fait aujourd’hui, cela en vaut-il la peine ?
Si vous agissez ainsi, vous vivrez une vie digne de ce nom. »

KRIYA & MEDITATION

Kriya pour le système glandulaire
Nos glandes gardent la mémoire de nos réactions automatiques (quand nous avons mordu à l’hameçon). Nettoyer les glandes ou les redémarrer est nécessaire pour accueillir chaque respiration avec une conscience renouvelée.

Méditation enseignée le 24/09/1979
Entraîner notre mental-égo à contempler la tension du vide sans le combler par une réaction automatique. Stabilise notre esprit.

Méditation Attitude de gratitude
Enseignée le 26 juin 1998
Devenez le co-créateur. Libérez vos insécurités. La prospérité est là à chaque instant ; il suffit de la reconnaître !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.