Mars 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

You are here: Home / Guidance Intuitive / Mars 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

Mars 2021 · Guidance Intuitive & Pratique

« Une chose vous fera toujours perdre, et c’est la réaction. Il y a certaines autres choses en plus, mais il faut commencer par la réaction : l’impolitesse, l’insécurité subjective, la paranoïa objective et la peur créative. N’est-ce pas merveilleux ? Quand vous les avez tous dans votre comportement, vous vous détruisez. Vous n’avez pas besoin d’un ennemi ». Yogi Bhajan

Mars est le 3. L’humilité et la confiance, thèmes que nous avons choisis pour janvier et février respectivement, sont fondamentaux pour une saine manifestation du 3, l’esprit entrant dans la matière avec des possibilités infinies de réalisation.

« Har Haray Haree » où Har (1) représente la graine, le potentiel du principe créatif infini. Haray (2) représente le flux de la force créatrice en action, et Hari (3) la manifestation de cette force.

L’énergie potentielle est l’énergie stockée qui veut être utilisée. Cette même énergie est en mouvement derrière toute forme manifestée créée par nos impulsions.

La manifestation est la nature fondamentale de ce que nous sommes. Nous ne pouvons pas éviter de nous manifester. Que cela nous plaise ou non, nous déversons constamment des pensées et des actions dans le monde (même la simple respiration se manifeste !)

Mais le mot « potentiel » est un carrefour fait de deux directions : servir un but ou le saboter.

Trop souvent, nous nous préoccupons de savoir qui nous devons être et comment nous devons agir, ce qui entraîne des tensions et des stratégies dans la création. La manifestation est aussi lorsque nos pensées négatives nous entraînent dans une spirale descendante de prophéties auto-réalisatrices d’autodestruction.

Une fois qu’une chose se manifeste, elle est visiblement là – diable ou divin. Nous ne pouvons pas la retirer, ni éviter les conséquences qu’elle génère.

Depuis notre naissance, notre corps physique est le véhicule par lequel nous nous manifestons à chaque instant de chaque jour. Le mois de mars (3) et la somme de cette année (2+0+2+1=5 – le corps physique) sont en forte résonance l’un avec l’autre. La manifestation à travers notre corps rend la synergie karmique par laquelle nous faisons l’expérience et apprenons. C’est la façon dont nous utilisons notre prana (3+5=8).

La question est donc la suivante : sommes-nous fermes dans notre objectif ou laissons-nous notre subconscient se manifester de manière réactive ?

Faire confiance signifie savoir profondément qu’il n’y a rien d’autre que l’Unique en Tout.

Comment l’Unique peut-il se faire du mal ? En prétendant être quelqu’un d’autre et en le croyant !

Pour éviter la douleur de la séparation, nous validons une tierce personne dont le rôle sera de combler le vide et de prétendre ainsi couvrir la tension.

Nous construirons une partie de notre estime de soi sur la force de cette personne et finirons par croire que c’est notre cadeau.

Mais ce n’est qu’un mensonge bien perpétué qui maintient les fantômes dans le placard sans qu’ils ne réalisent qu’en réalité nous les nourrissons en les gardant dans l’ombre.

Cela continue jusqu’à ce que nous épuisions le prana, après quoi quelque chose devra se briser. C’est alors que la folie du 3, qui comble ou couvre le vide, est enfin visible.

Lorsque la réalité extérieure pousse trop fort et que notre système ne peut pas suivre sa proposition parce qu’elle est trop confrontante, alors la solution sera de créer une version séparée de la réalité selon ce que nous pouvons tolérer et accepter.

Il n’y aura pas de place pour une transformation intérieure. La version nouvellement créée et parallèle de la réalité pourrait s’étirer pour devenir une hallucination ou une transe (psychose).

En résumé, si l’identité est trop forte, le risque est de briser le contenant et de ne plus pouvoir fonctionner socialement. Nous pouvons être illuminés mais seuls dans l’asile 🙂

D’autre part, si l’identité, la structure et la forme sont trop lâches, nous ne pourrons pas nous localiser et la spiritualité devient une évasion. Le prana n’a pas de récipient … nous ne pourrons donc jamais vraiment profiter de notre pratique personnelle. Nos mantras peuvent nourrir le champ collectif mais pas notre propre perspective sur la vie. Nos paroles peuvent encore avoir un impact sur l’environnement, mais pas sur moi. Ainsi, nous finissons par bénéficier d’une certaine manière de notre pratique en tant que membres du collectif, mais pas vraiment de la transformation de notre vie quotidienne personnelle.

Il en résulte une rupture entre notre vie spirituelle et notre vie matérielle. Nous serons convaincus que notre vie quotidienne n’a rien à voir avec notre spiritualité et même qu’elles s’opposent. Mais, en fait, il n’y a qu’une seule vie, ma vie.

Ce mois-ci, nous essayons de trouver un équilibre dans l’identité pour la rendre suffisamment stable pour ancrer notre processus, mais pas trop rigide pour éviter qu’elle finisse par nous conduire lentement à la folie.

Nous intégrons l’énergie de Saturne en reconnaissant les limites et en reconnaissant le moi instinctif.

Être humain contient le paradoxe de la fusion des polarités du moi instinctif et du moi divin.

KRIYAS & MEDITATION

Kriya pour le Soi Instinctif – 20/40 min

Travaille sur les trois premiers chakras pour équilibrer et renforcer le triangle inférieur.

La Danse de Shiva – 11 min

Équilibre le système glandulaire, stimule la matière grise du cerveau, développe votre endurance pour faire face aux blocages du subconscient.

Leave a Reply

Your email address will not be published.