Mars 2020, Guidance Intuitive et pratique

You are here: Home / Guidance Intuitive / Mars 2020, Guidance Intuitive et pratique

Mars 2020, Guidance Intuitive et pratique

Rationalisation contre intuition
Mon HAR intérieur
Réaction à la pression
Abus et capacité de pénétration
Résonance dans la vésicule biliaire

Rationalisation contre intuition

L’année dernière, en 2019, de nombreuses structures et formes obsolètes (emplois, entreprises, relations, …) ont été réduites en cendres (2+0+1+9=3). Beaucoup d’entre nous ont connu des changements considérables dans leur vie. Nous pouvions encore donner un sens à ces changements, en comprendre les raisons et voir d’une manière ou d’une autre comment nous nous sommes retrouvés dans ces situations qui devaient être changées ou transformées. Nous pouvions comprendre rationnellement le pourquoi et le comment de ce qui devait être intégré et digéré. Cette compréhension nous donnait encore le sentiment de contrôler notre vie.

2020 apporte la vérité (4 – Sat Nam) qui remet en question tout sentiment d’identité qui est basé sur quelque chose d’extérieur à nous (argent, croyances, opinions, race, sexe, …) plutôt que sur notre infinité.
Cette année et surtout ce mois-ci, le cœur de nos croyances (3 et 3+4=7) sur lequel se construit notre sentiment de soi, de sécurité et de territoire (2), est remis en question. Ce sont ces croyances qui nous protègent et nous limitent en même temps. Le défi vient de l’extérieur et résonne à l’intérieur ! C’est notre propre réaction aux stimuli extérieurs qui devient la véritable menace. Elle est très liée à notre capacité à digérer l’information (3, feu intérieur ou agni) et à reconnaître et maintenir la tension intérieure qu’elle génère (4, mental neutre) sans sauter dans notre conditionnement habituel.

Notre compréhension intellectuelle et mentale est basée sur le passé (expériences, souvenirs, connaissances) et sur des filtres subconscients. Nous comprenons en filtrant la réalité en fonction de ce que nous savons. Cela augmente les polarités de l’esprit. Cette polarisation est forte cette année avec deux chiffres 2 (2020) et la tendance à prendre parti, à être « pour » ou « contre ». Nous existons à travers nos déclarations personnelles, nos opinions et nos analyses. Prendre parti nous donne la possibilité de relâcher la tension interne des polarités pendant un certain temps, trouver des gens qui approuvent mon opinion me redonne un sentiment de sécurité. Les médias sociaux jouent un rôle actif à cet égard. Mon existence par la reconnaissance des autres (par leur « j’aime », leur approbation, leurs commentaires ou même leur désaccord, ce qui nourrit la tension extérieure et nous distrait de notre propre tension intérieure pendant un certain temps). Le fait de « faire partie de » me donne de la sécurité.

HAR intérieur

Le mois de mars est l’occasion d’entrer dans un nouveau sentiment de stabilité et de trouver notre propre HAR intérieur, pur potentiel de créativité. 3 est une invitation à respecter notre spontanéité et à suivre le flux de notre impulsion créative, le HAR, qui se déploie en HAREY HAREE, sa manifestation. Au lieu de nous identifier au bruit de notre esprit, nous nous identifions à son silence. Au lieu de nous identifier à la forme, nous nous identifions à l’informe et au vide dont la vie est issue. C’est la réalisation que la seule limite qui existe est celle que je choisis (généralement inconsciemment). Je suis le co-créateur de ma propre histoire et à tout moment je peux changer le récit en retournant au silence où mon HAR intérieur chuchote à mes oreilles avec une impulsion infinie. Oserais-je faire confiance à cette voix, ou est-ce que je la juge ? Est-ce que j’ose sortir de ma zone de confort et de ma compréhension rationnelle de la vie (avec tous ses « devrait » et « ne devrait pas »), ou est-ce que je saute dans une nouvelle vie sauvage ? Est-ce que j’ose avoir un impact sur les gens (les vagues de mon HAR) et risquer de perdre leur approbation, ou est-ce que je reste dans l’ombre sans exprimer ma voix ? Est-ce que j’ose être en pleine puissance sans avoir peur de blesser les autres ou est-ce que je me limite à m’intégrer ? Est-ce que j’ose être moi-même ou est-ce que je garde le rôle qui m’a servi jusqu’à présent ?
« Har Seva Mukh Amrit Naam », Si je sers mon HAR, le nectar divin coulera dans ma bouche, mes paroles seront divines !

Réaction à la pression

Récemment, dans la communauté du Kundalini Yoga, nous avons été confrontés à des allégations contre Yogi Bhajan (voir notre article concernant ces allégations). Nous ne pouvons pas saisir ces allégations de manière rationnelle. Les réactions de la Sangat sur les médias sociaux sont intenses et très polarisées. Afin de retrouver une stabilité intérieure, la forte tendance est d’entrer dans la dualité (2) et d’être contre ou pour. Cette stratégie nous permet d’éviter la tension intérieure et de la projeter à l’extérieur en choisissant un camp.
3, l’esprit positif, est une partie du mental qui continue à tourner en spirale, augmentant les tendances existantes. Sous l’impulsion du mental négatif (protection), il peut accroître les craintes et trouver des raisons et des justifications pour avoir ces craintes, faire ressortir des souvenirs, d’autres situations similaires, et faire entrer la colère et les frustrations dans le tableau, créant ainsi une nouvelle cause pour défendre toute injustice …. Si notre mental neutre est actif et stable, l’esprit positif relaiera cette partie du mental en se basant sur le langage des sentiments. En contemplant ce que je ressens par rapport à la situation, en contemplant la tension intérieure, j’ai la possibilité de dévoiler mon caractère unique dans la façon dont je reçois ces événements et les intègre. Ces allégations, ce qu’a fait Yogi Bhajan, sont des informations qui doivent être digérées et compostées pour créer un lendemain authentique. Cela est vrai au niveau individuel et collectif.

Virus

En ce qui concerne le rationnel par rapport à la sensation, quelque chose de similaire se produit avec le coronavirus. Face à une situation qui échappe complètement à mon contrôle et même à toute compréhension rationnelle individuelle, est-ce que je tombe dans la peur et la panique ou est-ce que j’observe l’impact sur mon propre corps sans réagir ? Si je réagis, cela signifie essentiellement que je dois attraper la maladie pour intégrer cette information ! Toute réaction à un stimulus extérieur est une occasion de renforcer notre sentiment de soi basé sur notre HAR intérieur, notre intégrité, notre capacité à défendre notre vérité sans aucun jugement. Entrer dans les débats, la politique, la rationalité n’est qu’un moyen d’échapper à moi-même. C’est inutile, cela demande du temps et de l’énergie. C’est le 3 comme diable. Le 3 comme divin est de jouir de ce qui est. Le dharma est la voie pour profiter de la vie, pour la goûter à 100%. Le karma est le % que nous ne pouvons pas goûter, donc nous revenons pour digérer nos leçons et être capable de goûter la totalité de la vie.

Abus et capacité de pénétration

Suite aux allégations contre Yogi Bhajan, on parle beaucoup d’abus.
De quoi parlons-nous ?
Dans ce contexte, on parle d’abus lorsque notre capacité de pénétration (3) a été utilisée de telle manière qu’elle est destructrice plutôt que créative. C’est lorsque des limites sont franchies sans consentement.
Cette capacité de pénétration est ce dont les spermatozoïdes ont besoin pour atteindre l’ovule, elle est à la base de la création.
Planter des graines dans le subconscient est le but de nos pratiques, c’est ce qu’on appelle le sankalpa. Nous nous ouvrons par les asanas et la respiration, comme nous préparons le sol de notre être pour que les graines, sous forme de son (Shabad Guru) puissent être plantées.
SAT NAM est le mantra Bij (mantra de la graine) que nous utilisons principalement pendant les kriyas pour nous rappeler et puiser dans l’énergie de notre véritable moi.

Cette capacité de pénétration est une puissance que nous développons beaucoup dans le Kundalini Yoga, elle est appelée calibre dans les enseignements. Si cette capacité est développée, elle donne la capacité d’élever les situations, nous pouvons être un chariot élévateur, notre présence peut affecter l’environnement. Mais lorsqu’elle est utilisée de manière inconsciente, elle peut détruire et apporter le chaos en un instant.

Dans notre communication, la parole est comme une épée qui peut couper le voile du mensonge ou découper en morceaux le cœur d’un autre être.
Dans la sexualité, le pénis, les doigts ou la langue peuvent être la voie du Ciel ou de l’Enfer !

Tout se résume au droit qui est donné ou non, le consentement.
Si quelqu’un pénètre dans mon aura sans mon consentement conscient, mon subconscient réagira à la graine qui a été plantée et cela créera des conflits, des malaises et des maladies.
Cette réaction du subconscient, qui fait son travail pour me protéger, faussera ma perception de la graine. Quelle que soit la qualité de la graine, elle sera perçue comme une mauvaise herbe à extraire.

La seule façon pour notre subconscient de l’accueillir et de l’accepter est de l’intégrer lors de la plantation de la graine. Pour inclure le subconscient, nous devons SENTIR.
C’est pourquoi nous faisons des asanas et respirons en premier lieu, afin de pouvoir SENTIR notre corps, notre soi. Ensuite, notre sol, le subconscient, est préparé et impliqué.
Une fois que le subconscient a permis de planter la graine, son énergie peut même en soutenir la croissance, c’est un merveilleux jardinier.

D’autre part, toute pensée que nous suivons sans avoir la validation de notre système sensoriel est un abus pour moi. C’est un déni de soi, comme un viol de soi-même.

À l’époque des Poissons, qui était une époque de croyances, de religion, de hiérarchie et de rationalisation, le déni était énorme. Plus on s’enterrait sous le tapis, plus le masque et la façade étaient polarisés. Plus nous nions, plus nous avons besoin d’avoir l’air bien, même saint et de tout contrôler. C’est notre tentative pour essayer de nous convaincre et de convaincre les autres que tout va bien. C’est encore une fois une manipulation de l’extérieur et un abus de pouvoir, et cela se transforme en un cercle vicieux qui s’est propagé comme un virus pendant des milliers d’années.

En tant que société, nous avons semé les graines du déni du féminin, en négligeant l’expérience de soi, en réprimant les sentiments, en contrôlant l’accès au divin qui se faisait principalement par les hommes à un DIEU masculin, en exploitant la terre et ses ressources.

Aujourd’hui, il est temps de reconnaître ces parties refoulées de nous-mêmes, d’accueillir l’intégration du féminin et les blessures qu’il porte depuis des milliers d’années de négligence.
Il est temps de planter les graines de la paix, de la réconciliation et de l’ÉQUILIBRE des polarités.
Utilisons notre pouvoir de pénétration et de projection pour élever les situations de conflits et CONSTRUIRE une société de résilience et de dignité au service de la vie et de la création.

La résonance dans nos organes : la vésicule biliaire

L’Ayurveda enseigne que la vésicule biliaire est une extension du foie. En tant que site de stockage de la bile, la vésicule biliaire est un organe pitta jouant un rôle important dans le processus digestif. Comme les calculs biliaires obstruent le flux de la bile, la bile pitta ne peut pas digérer efficacement les graisses Kapha. Par conséquent, le Kapha s’accumule dans le système digestif, ce qui entraîne des selles pâles et grasses. Cela peut également se produire chaque fois que la consommation de graisses et d’huiles dépasse la capacité de l’organisme à les digérer. Lorsque le kapha s’accumule dans le système digestif, il peut bloquer le flux descendant d’Apana vayu. Cela augmente le flux ascendant de Vata (Udana vayu) et entraîne des éructations.

Des énergies profondes sont en jeu avec cet organe
La vésicule biliaire est l’organe de la « justice », lorsqu’elle est équilibrée, elle donne de la franchise, de l’enthousiasme et du courage.
C’est l’endroit où j’emmagasine toute la frustration de ne pas exprimer ce qui est juste pour moi et de ne pas mettre à profit mes talents, mes dons uniques.
Il pourrait accumuler l’amertume ou l’aigreur de ces sentiments refoulés.
Le méridien qui va près des oreilles et des yeux, affecte fortement les filtres que je mets entre moi et la réalité. L’enveloppe de mon conditionnement : « J’entends ce que je veux entendre et ne vois que ce qui est confortable ».
Si elle est faible, la capacité à digérer les informations de l’extérieur, la discrimination qui devrait se produire dans le duodénum sera fortement diminuée et j’aurai tendance à prendre parti pour relâcher la pression. C’est alors que je préfère rationaliser plutôt qu’agir par courage.

Suggestion de régime alimentaire : Eau citronnée pour le foie et la vésicule biliaire

Boire de l’eau chaude au citron dès le matin allume et protège Agni et aide à débarrasser le tube digestif des Ama (toxines) qui ont pu s’accumuler pendant la nuit. Malgré sa teneur en acide citrique et ascorbique, une fois métabolisée, l’eau de citron est également très alcalinisante, et peut donc servir à apaiser les pitta accumulés et à purifier et nettoyer le sang. De plus, l’eau de citron est une source importante d’antioxydants, elle est considérée comme un stimulant hépatique et aide à favoriser la désintoxication du foie tout en soutenant la production de bile.

Ingrédients :
½ citron frais (y compris l’écorce),
2 tasses d’eau froide de source,
2 tasses d’eau chaude (récemment bouillie, ou à une température similaire).

Au réveil, mélangez les deux tasses d’eau, pressez le jus frais dans l’eau et faites tomber la couenne. Laissez reposer pendant quelques minutes et buvez 2 à 4 tasses à jeun (vous pouvez continuer à siroter ce qui reste tout au long de la journée). Prévoyez environ 20 minutes avant de manger.

Remarque : ce rapport entre l’eau chaude et l’eau froide est une bonne indication de la température, mais il peut être ajusté en fonction de vos préférences personnelles.

« Je vous ai donné un savoir-faire technique : comment vous aimer, comment être une famille. Tout ce que vous avez à faire, c’est, avec patience et tolérance, vous voir comme des égaux, comme des frères et sœurs. Je suis venu ici pour vous donner l’art d’être ensemble. Trouver ce Dieu infini en vous était mon intention sincère. Ce sont les fondations que j’étais censé poser. Vous êtes une grande famille maintenant, et personne ne peut vous anéantir. Vous pouvez exister sans Yogi Bhajan. Sentez-vous aussi libre et aussi fort que possible. Ayez cette force que vous êtes tous Un.
[…] Je ne suis jamais venu ici par choix. Point. J’avais une dette envers vous. Pour payer cette dette en totalité, j’ai dû quitter ma famille, quitter mon pays, quitter tous mes biens matériels. Je suis venu sans rien, et je dois repartir sans rien. Il me reste un dernier travail : Je dois vous ouvrir l’ancienne porte de la sagesse. Je suis lié à vous. Je suis votre serviteur. Je ne suis pas votre maître ». – Yogi Bhajan, L’histoire du Dharma Sikh dans l’Hémisphère Occidental

Kriyas et méditations pour ce mois

Nabhi Kriya pour la digestion (environ 20 min).
Stimulez Apana, connectez-vous à votre nombril – source du Har
[voir ci-dessous].

Kriya Chakra Praan (environ 20 min).
Désintoxication et nouvelles fondations. Ajustez votre fluide spinal et la circulation du prana. Vous êtes le souffle de la vie.
www.libraryofteachings.com
[voir ci-dessous].

Méditation Lotus Eyes Kriya (Madhur Nain Kriya) (24 min)
Réveillez les yeux de votre moi intérieur. Stimulez votre vitalité et votre personnalité pour avoir le courage d’aller vers votre Har intérieur !
www.libraryofteachings.com

ADI SHAKTI TRATAKAM MEDITATION (22 + 11 min)
Veuillez voir ci-dessous le détail.

Pleine lune, le 9 mars
Méditation pour ouvrir le verrou du coeur et augmenter la puissance infinie à l’intérieur (11 min)
www.libraryofteachings.com

Méditation pour le pouvoir des mots (11 min)
[voir ci-dessous].

Adi Shakti Tratakam Meditation (22 min + 11 min)

Adi Shakti

Adi Shakti

Méditation d’Adi Shakti Tratakam

Yogi Bhajan a enseigné les méditations du regard et la technologie de Tratakum. Il a enseigné que chaque Taatrik a ses propres qualités.
Yogi Bhajan a expliqué que la géométrie et les dimensions sont très spécifiques et que méditer sur ce symbole « vous libère des limitations du concept et de l’expérience du moi ». Il ouvre les chakras supérieurs et vous donne l’équanimité et le courage. C’est une guérison et cela peut vous aider à surmonter de nombreuses difficultés physiques et mentales ».
La posture : Assis en position facile avec la colonne vertébrale droite. Appliquez la fermeture du cou. Placez le symbole Adi Shakti directement devant vous à une distance d’environ 1,5 m. Concentrez-vous sur l’infini en passant par le centre du symbole. L’éclairage doit être assez fort pour permettre une vision facile et assez faible pour minimiser les distractions. La lumière de la bougie est suffisante si elle est assez forte et placée vers les côtés de l’image.

Focus: Ouvrez grand les yeux. Puis fermez les paupières inférieures vers le haut et les paupières supérieures vers le bas à environ 1/4e de la distance pour faire des « yeux de serpent ». Gardez les yeux fixes sans cligner. Respiration longue, profonde et lente.

Mantra: Écoutez ou chantez JO JO DEESAY SO SO ROGEE (version suggérée Sat Kartar Kaur) – voir ci-dessous le shabd. Continuez pendant 22 min. Shabd pour faire face à nos maladies et à nos démons.
Puis pendant 11 min, écoutez ou chantez HAR JAN RAKHAY (version suggérée Sat Kartar Kaur) – voir ci-dessous le shabd. Continuez pendant 11 min. Shabd pour le pardon et l’abandon de la douleur.

Temps: 22 et 11 minutes. Ensuite, inspirez, fermez les yeux et détendez-vous.

Le symbole Adi Shakti a été utilisé pendant plus de 10 000 ans avant d’être adopté et popularisé par les gurus de la tradition sikh. C’est un symbole universel qui projette votre esprit dans un état de connaissance et d’extase accrues.
Dans certaines des plus anciennes traditions spirituelles, une femme se tenait sur une colline habillée tout en blanc, les bras levés en deux arcs de 60 degrés. Ses bras, sa tête et sa colonne vertébrale formaient le symbole Adi Shakti. Elles méditaient sur cette forme et sur le caractère sacré de la force créatrice primordiale de l’Univers.

Guru Gobind Singh a recréé le symbole en posant des épées ensemble : une épée courbée de chaque côté, une épée droite au centre et un cercle rond appelé chakra au milieu. L’épée représente le jugement juste, la bonne discrimination et la capacité à discerner le réel de l’irréel. En tant que symbole complet, l’épée centrale est la conscience individuelle et l’énergie Kundalini. Le cercle est l’Infini et la complétude intérieure qui est notre nature. Les deux épées courbes sont les limites de la naissance et de la mort, et la protection donnée par la pensée juste dans l’esprit supérieur. Toutes ensemble, elles accordent la Grâce et la Dignité face aux défis de la vie.

JO JO DEESAY SO SO ROGEE

ha-umai rog maanukh ka-o deenaa.
Mankind est atteint de la maladie de l’égoïsme.
kaam rog maigal bas leenaa.
La maladie du désir sexuel submerge l’éléphant.
darisat rog pach mu-ay patangaa.
En raison de la maladie de la vision, la mite est brûlée à mort.
naad rog khap ga-ay kurangaa. ||1||
A cause de la maladie du son de la cloche, le cerf est attiré vers sa mort. ||1||
jo jo deesai so so rogee.
Quiconque que je vois est malade.
rog rahit mayraa satgur jogee. ||1|| rahaa-o.
Seul mon vrai gourou, le vrai Yogi, est exempt de maladie. ||1||Pause||
jihvaa rog meen garsi-aano.
A cause de la maladie du goût, le poisson est pêché.
baasan rog bhavar binsaano.
En raison de la maladie des odeurs, le bourdon est détruit.
hayt rog kaa sagal sansaaraa.
Le monde entier est pris dans la maladie de l’attachement.
taribaDh rog meh baDhay bikaaraa. ||2||
Dans la maladie des trois qualités, la corruption est multipliée. ||2||
rogay martaa rogay janmai.
Dans la maladie, les mortels meurent, et dans la maladie, ils naissent.
rogay fir fir jonee bharmai.
Dans la maladie, ils errent dans la réincarnation encore et encore.
rog banDh rahan ratee na paavai.
Enchevêtrés dans la maladie, ils ne peuvent pas rester immobiles, même pour un instant.
bin satgur rog kateh na jaavai. ||3||
Sans le vrai guru, la maladie n’est jamais guérie. ||3||
paarbarahm jis keenee da-i-aa.
Quand le Seigneur Dieu suprême accorde sa miséricorde,
baah pakarh rogahu kadh la-i-aa.
Il saisit le bras du mortel, et le tire vers le haut et hors de la maladie.
tootay banDhan saaDhsang paa-i-aa.
En atteignant le Saadh Sangat, la Compagnie du Saint, les liens des mortels sont rompus.
kaho naanak gur rog mitaa-i-aa. ||4||7||20||
Dit Nanak, le guru le guérit de la maladie. ||4||7|||20||

HAR JAN RAKHAY

Dhanaasaree mehalaa 5||
Chathur dhisaa keeno bal apana sir oopar kar dhaariou||
Kirapaa kattaakha avalokan keeno dhaas kaa dhook bidhaariou ||1||
Har jan raakhae gur govindh||
Kanth laae avagun sabh maettae dhaeiall purak bakhasnadh ||rehaao||
Jo maagehi thaadur apunae thae soee soee dhaevai||
Naanak dhass mukh thae jo bolai eehaa ooha sach hovai ||2||14||45||

Dhanaasaree, 5e guru
Il a étendu son pouvoir dans les quatre directions, et a placé sa main sur ma tête.
En me regardant avec son œil de miséricorde, Il a dissipé les douleurs de son esclave ||1||
Le gourou, le Seigneur de l’Univers, a sauvé l’humble serviteur du Seigneur.
En m’étreignant dans Son étreinte, le Seigneur miséricordieux et indulgent a effacé tous mes péchés. ||
Tout ce que je demande à mon Seigneur et Maître, il me le donne.
Tout ce que l’esclave du Seigneur Nanak prononce de sa bouche, s’avère vrai, ici et dans l’au-delà. ||2||14||45||

Yogi Bhajan

Yogi Bhajan

Nabhi Kriya for digestion
chakra praan
chakra praan
chakra praan 3
Word Power

Leave a Reply

Your email address will not be published.