Janvier 2020, Guidance Intuitive et Pratiques

You are here: Home / Guidance Intuitive / Janvier 2020, Guidance Intuitive et Pratiques

Janvier 2020, Guidance Intuitive et Pratiques

Le moi en moi est la pureté.
Le moi en moi est la réalité.
Moi en moi est la grâce.
Je suis le maître de l’espace.

1 est le début. Chaque année, en janvier, nous pouvons avoir de nouvelles résolutions pour l’année à venir, de nouveaux plans, de nouvelles stratégies. 2020 ne concerne pas nos plans, mais le plan divin, le plan chuchoté par mon intuition. Laissons-nous guider et faisons confiance à cette guidance ! C’est sur ce point que nous devons nous concentrer (1). Un objectif qui consiste à toujours revenir à cette référence intérieure, à cette voix intérieure, et à avoir le style de vie approprié pour maintenir la clarté et la force nécessaires.

Il est temps de reconnaître que rien en dehors de nous ne peut nous rendre heureux ! Nous sommes complets (1) et nous l’avons été depuis le début. 4 est de reconnaître cette vérité et d’en assumer la responsabilité. Combien de temps devons-nous encore accepter d’être distraits et de ne nous sentir vivants que lorsque nous sommes distraits ?

2020 offre un miroir constant (ou double !) (2) de notre réalité intérieure que nous ne pourrons pas nier longtemps. Un miroir n’est pas toujours confortable mais c’est une opportunité. En janvier, ce miroir reflétera le 1 (moi dans ma totalité). Il est temps de profiter du spectacle, sans jugement et avec humilité. Nous pouvons apprendre beaucoup de cette réflexion et utiliser ce miroir pour nous rappeler la réalité constante qui est au-delà de toute circonstance, notre Sat Nam, infini, immuable et en paix !

En janvier, nous revenons à l’unique, à l’essence de ce qui est et du potentiel qui peut devenir. Il n’y a pas de distractions pour entretenir l’illusion. Nos relations (2) sont nues et cela peut susciter des doutes, des craintes ou des questions. Choisissons-nous de clarifier, de communiquer et de faire confiance à l’inconnu ou de nier (2) et d’utiliser le prana pour contrôler et rester dans le connu ?

1+2+0+2+0=5. 5 en numérologie est notre corps physique et l’interface du physique dans le plus subtil à travers notre système nerveux.
De nouvelles informations deviennent disponibles à une vitesse rapide et cela nous met au défi, en particulier notre système nerveux. Face à cette accélération planétaire, nous devons changer notre attitude et embrasser notre féminin. Nous devons abandonner notre petit « je » pour percevoir une image plus large, pour ressentir un autre niveau d’appartenance, pour sentir la Terre comme un être vivant dont nous faisons partie.
Lorsque nous étions dans le ventre de notre mère, nous recevons des informations de celle-ci pour nous préparer au prochain voyage dans le monde extérieur. Elle ne nous met pas trop au défi, car nous sommes toujours branchés sur l’inconnu et l’infini d’où nous venons. Avec le temps, nous perdons ce lien et notre innocence. Nous devenons intelligents et nous abusons de notre esprit.
Aujourd’hui, la Terre diffuse beaucoup d’informations à travers de multiples changements (dont le changement climatique). Nous recevons de précieux messages pour poursuivre notre voyage dans une autre dimension. Sans un lien fort avec la Terre Mère et une relation forte avec l’inconnu, il est difficile de les digérer sans être dépassé. La rationalité ne s’applique pas ici ! Plongez dans votre cœur, et écoutez les battements de la Terre.

Pratique pour janvier 2020

Kriya 1 : Kriya pour le deuxième chakra – 20 min (voir ci-dessous)
Libérer les blocages de notre énergie sexuelle. Stimuler le deuxième chakra.

Kriya 2 : Sat Kriya – 22 min à 31 min
Connecter l’énergie sexuelle au troisième œil. La créativité dans vos centres supérieurs.
Veuillez vérifier Sat Kriya

Relaxation

Méditation 1 : Méditation pour ressentir Dieu dans votre cœur – 19 min (voir ci-dessous)
Gardez le psychisme positif. Limiter les réactions automatiques de l’esprit (mode défensif, mode de survie). Baume de guérison pour centrer l’esprit et focaliser votre esprit.

Méditation 2 : Bound Lotus – jusqu’à 31 min
Les jambes sont en plein lotus avec les bras croisés derrière le dos, les mains tenant les orteils avec le front sur le sol. Le lotus est tenu pendant 31 minutes.
C’est une posture difficile, car elle exige une bonne dose de souplesse et d’endurance physique. La plupart d’entre nous doivent progressivement développer plus de souplesse au niveau de la colonne vertébrale, des muscles et des articulations afin de le faire correctement.
Tout en gardant la posture, vous pouvez écouter le Reman Shabd.
Posture réparatrice, elle engage le corps entier en le liant au symbole de l’infini.
Elle peut être considérée comme le « siège de la conscience » qui vous permet de vous fondre dans le royaume de l’esprit où toute guérison est possible.
Veuillez vérifier Bound Lotus

FULL MOON 10 janvier – Heure européenne
Kriya de votre choix.
Méditation pour sentir Dieu dans votre cœur – 19 min

Kriya – Pour le deuxième chakra/centre de l’énergie sexuelle

Grenouilles. Accroupie, en équilibre sur la pointe des pieds. Les talons se touchent et se relèvent. Les fingertips sont au sol entre les jambes, la colonne vertébrale est droite, le visage est en avant. Inspirez, redressez les jambes, regardez les genoux, gardez les fingertips au sol et les talons relevés. Expirez, le visage vers l’avant, la colonne vertébrale droite. 26 fois. Pour finir, inspirez, tenez-vous en position debout, expirez vers le bas, respirez longuement et profondément pendant une minute, en faisant circuler l’énergie. Répétez 26 fois encore, reposez-vous à nouveau. Le mouvement est rapide.

Pelvic Lifts. Allongez-vous sur le dos. Pliez les genoux. Les pieds sont flat sur le floor. Saisissez les chevilles. Inspirez et soulevez le bassin, en poussant la pointe du nombril vers le ciel. Expirez en descendant, en abaissant successivement les vertèbres. Deux périodes de trois minutes chacune avec un repos entre les deux. Méditez « Sat » à l’inspiration, « Nam » à l’expiration.
(En inspirant, engagez le mulabandha / verrouillage des racines et rentrez le bassin (inclinaison du bassin) pour que le dos ne se cambre pas. Le sacrum et les hanches sont les derniers à toucher le sol. L’abdomen est détendu en descendant).

Plate-forme avant. Commencez par vous allonger sur le ventre. Placez les paumes flat sur le sol près de vos épaules. Poussez-vous vers le haut en redressant les coudes. Placez le corps en équilibre sur le dessus des pieds et des paumes, la tête en haut, en regardant vers l’avant, le corps droit comme une planche du cou aux pieds. Faites Souffle de feu, 3 minutes.
(Cela permet de tester l’état de la colonne vertébrale. Si les nerfs ont été affaiblis par le sexe, cela se traduira par des tremblements de la colonne vertébrale).
Pour terminer, inspirez profondément, tenez, le rectum fermé, faites remonter l’énergie de la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête, expirez, relaxez-vous gracieusement en posant le cadavre sur le dos, faites circuler l’énergie et méditez « Sat » à l’inspiration, « Nam » à l’expiration.

Posture du Papillon. Commencez par la pose facile. Attrapez sous les pieds, tenez la plante des pieds ensemble, rentrez les talons à moins de 6 pouces des organes sexuels. Remontez la colonne vertébrale, appliquez le Neck Lock. Faites rebondir les genoux avec force, rapidement, de haut en bas avec le Souffle de feu, 3 minutes. Mettez tout votre poids sur les côtés des pieds, en équilibre sur les pieds, les mains en appui derrière, devant si possible, utilisez les coudes devant comme variante au lieu des mains, faites rebondir de 1 à 2 pouces de haut en bas, un petit étirement, avec Souffle de feu, 3 minutes.

Pose de pont. Commencez en position assise avec les jambes devant. Pliez les genoux, soulevez le tronc, faites un pont du corps en gardant les pieds flat au sol. Soulevez les hanches. Gardez la tête détendue et laissez-vous tomber en arrière jusqu’au bout. Les yeux sont fermés et détendus, en regardant doucement derrière vous par le troisième œil. Il doit y avoir une ligne droite de la clavicule aux genoux. 3 minutes

COMMENTS : Le deuxième chakra est appelé le chakra Svadhisthana. L’élément associé au deuxième chakra est « l’eau ». L’eau est beaucoup plus mobile que la terre (associée au premier chakra). Grâce à une répétition patiente et constante, l’eau peut même façonner la terre. Ici, dans le deuxième chakra, se trouve la racine de la créativité de l’individu qui peut soit être liée à la convoitise physique et entraîner de nombreuses personnes dans la souffrance, soit être canalisée et circuler dans d’autres centres, comblant l’individu dans la vie quotidienne. Le deuxième chakra concerne le désir, la passion, la dualité et les polarités, le mouvement et le changement, mais fondamentalement la créativité. Lorsque le deuxième chakra est bien développé, vous peignez le monde avec des passions, des motivations et des opinions. Il prépare la voie à la compassion dans le quatrième chakra parce qu’il y a des choses auxquelles vous tenez et que vous voulez clairement.

Note : Ce kriya n’est pas publié et n’est pas approuvé par KRI. Il provient des notes d’un étudiant de Yogi Bhajan.

MEDITATION POUR SENTIR DIEU DANS VOTRE COEUR – 9/10/01

Un commentaire de Gurucharan Singh, directeur de la formation du KRI
Publié à l’origine dans The Inner Voice, février 1991
Révisé en octobre 2001

L’ang est « une partie ». Sang est « dans tout » ou « avec tout ». Wahe est « l’indescriptible extase vivante de l’Être Infini ». Guru est « la connaissance qui transforme votre esprit, vos émotions et votre essence ». La phrase entière signifie : « L’Être Infini, Dieu, est avec moi, et vibre dans chaque molécule et cellule de mon être. »

Ce mantra exprime une vérité universelle. Sa répétition crée une pensée, qui guide progressivement la psyché à s’ajuster. Il reconnecte chaque projection fragmentée de la psyché, chaque partie séparée du corps, et synchronise le sens fini du moi avec l’Unité Infinie. Cet acte de réunification des parties séparées est la quintessence de l’acte de guérison. Sous l’attaque, la guerre, la pression de la peur, cette méditation nous maintient ensemble, conscients et prêts à agir. Elle apporte la paix intérieure qui ne vient que du toucher et de la portée de l’esprit.
Cette méditation a été donnée par Yogi Bhajan à Espanola le 10 septembre 2001. Il a précisé que c’est la meilleure méditation que chacun puisse faire maintenant. Il a dit combien il était important pour nous de sentir Dieu dans notre cœur.

La posture : Posture facile

Yeux : fermés

Mudra : les mains sont serrées et tenues au niveau du sternum, légèrement en avant de la poitrine. Les doigts de la main droite sont en haut. Les poignets sont droits, de sorte qu’il y a une pyramide formée par le mudra et les bras.

Mantra : Ang Sang Wahe Guru, version de Nirinjan Kaur. Si la cassette n’est pas disponible, chantez à un rythme de 2,5 secondes par répétition du mantra, avec une pause de 1,5 seconde avant la prochaine répétition…

Première partie
Chantez avec le mantra, en pompant le nombril avec force sur chacune des 5 syllabes.
Continuez pendant 11 minutes.
Si la bande n’est pas utilisée, le nombril est pompé deux fois par seconde pendant 2,5 secondes, suivies d’une pause de 1,5 seconde avant la répétition.

Deuxième partie
Continuez à pomper fort le nombril sur chacune des 5 syllabes du mantra, mais arrêtez de chanter et n’écoutez que pendant 8 minutes. Si vous le faites sans cassette, maintenez le rythme indiqué ci-dessus pendant que vous écoutez le son de votre chant mental.

Pour mettre fin à la méditation
Inspirez, expirez, inspirez et tendez les bras vers le haut avec les mains verrouillées. Étirez la colonne vertébrale. Expirez et détendez-vous.

Yogi Bhajan a donné ce mantra comme une pratique pour la paix et pour traiter les déséquilibres mentaux causés par la guerre. Il l’a donné pour la première fois pendant la guerre avec l’Irak et l’a donné une fois de plus pour son pouvoir de guérison et sa force. Pour méditer, chantez le mantra à un rythme régulier. Énoncez chaque son avec précision. Cela aidera à guérir les blessures de la guerre qui déchirent le psychisme. Il y a une phobie qui vient en temps de guerre. C’est le sentiment que tout ce qui est familier est en fait inconnu. La crainte est que ceux que vous aimez puissent se retourner contre vous ou que ceux que vous aimez soient arrachés. Alors le psychisme devient déprimé et sur la défensive. L’esprit se contracte et perd le contact avec ses ressources et avec le flux plus large de l’Univers. Cette méditation agit comme un baume de guérison pour centrer l’esprit et focaliser votre esprit.

Leave a Reply

Your email address will not be published.