Février 2020, Guidance Intuitive et Pratique

You are here: Home / Guidance Intuitive / Février 2020, Guidance Intuitive et Pratique

Février 2020, Guidance Intuitive et Pratique

Fidélité à notre moi infini
La nécessité d’une connexion
La lumière que nous cachons
Je reconnais mes besoins et ceux des autres

2/2020
2+4
2+2+2=6

Le mois de février déclenche l’intensité des qualités du numéro 2.
Le 2 est lié à l’esprit négatif, à nos réactions instinctives pour nous protéger.
L’esprit négatif est notre capacité à dire non, à construire nos limites et à décider à quoi nous sommes loyaux. Il protège notre âme et nous permet d’être fidèle à notre moi infini. Si nous nous appuyons sur le passé, sur les souvenirs, sur les blessures, l’esprit négatif se fige dans une plainte constante et nous perdons la joie de vivre.

L’ambivalence de la connexion

Il s’agit également de notre relation primordiale avec la mère sur laquelle nous nous sommes d’abord appuyés pour survivre, et illustre la dualité/tension entre le besoin de connexion et le risque que nous voyons de dépendre de quelqu’un puisque cette personne pourrait nous blesser ou nous quitter (2 comme séparation).

4 (2+0+2+0) est la capacité d’apporter de la clarté sur nos contradictions et nos tensions intérieures en les nommant. 4 est d’apporter la lumière sur ce que nous cachons habituellement en choisissant les bons mots pour nous connecter à cette énergie.

Dans notre vie terrestre, nous dépendons les uns des autres et l’intensité de cette dépendance, de cet attachement, est une preuve d’amour. En reconnaissant cette dépendance, nous avons une chance de reconnaître les craintes liées à la perte de la connexion. Le besoin de connexion est un besoin de survie comme la nourriture ou l’eau.

Au lieu de réagir sur la base de ces peurs, nous pouvons agir par amour et embrasser le paradoxe entre « J’ai besoin de toi pour vivre » et « Je suis prêt à te perdre à tout moment ». Sans cette prise de conscience, nous trahissons constamment nos sentiments intérieurs pour nous insérer dans une relation qui nous apporte la sécurité. Nous ignorons une partie de nous-mêmes afin d’éviter la séparation. En fait, nous créons une séparation (intérieure) pour éviter la séparation (extérieure) ! Nous nous contrôlons et contrôlons aussi les autres pour nous adapter à cet accord commun inconscient.

Nous vous invitons à réfléchir à la façon dont cette dynamique se manifeste dans la première relation que nous avons eue, celle avec notre mère. Comment gérer cette tension aujourd’hui si ma mère est toujours dans ma vie ? Comment se manifeste-t-elle ? Suis-je fidèle à ce qui vit en moi ou dois-je l’ignorer pour être dans une « relation » avec elle ? Ou dois-je refuser la relation avec elle et créer une tension extérieure pour être « moi-même » ? À quoi suis-je loyal ?
Si je n’ai pas de mère aujourd’hui ou si je n’en ai jamais eu, comment puis-je établir un rapport avec des dépendances similaires ? Mon sentiment de perte et de protection est-il plus fort, ou est-ce que je me perds dans une relation (fusion), prête à me renier pour ne pas la perdre ?

Au-delà de nos craintes, il y a la vérité

L’ère du Verseau est une ère de vibrations et de résonances. Nous avons accès à une nouvelle source d’informations subtiles qui nous aide à être plus respectueux de notre vérité en étant plus connectés et plus engagés dans ce qui se passe actuellement. Nous pouvons faire l’expérience que nous n’avons pas besoin d’ignorer certaines parties de nous-mêmes pour être ensemble. Nos craintes d’être jugés, abandonnés, exclus, ne sont qu’un jeu de l’esprit de l’ego pour exister en gardant notre fréquence basse et s’identifier à ces jeux mentaux.
4 est le Sat Nam, ma véritable identité, mon vrai nom. En étant moi, en l’exprimant et en l’agissant, je donne une chance à l’autre de faire de même et nous pouvons nous rassembler dans un espace où nous reconnaissons notre vulnérabilité respective et les similitudes qui existent en nous.

6 (2+2+2 – février 2020), la ligne de l’Arc renforce la recherche du cœur pour un sens et un but plus élevé. Sommes-nous prêts à aller au-delà de nos peurs pour enfin reconnaître nos besoins les plus profonds et, dans le cœur, y être fidèles ? Si la réponse est oui, le mois de février pourrait nous donner une nouvelle impulsion pour voir enfin comment nous pouvons nous respecter nous-mêmes et réaliser quand nous n’avons pas été justes envers nous-mêmes. Nous ne sommes peut-être pas encore en mesure de mettre en œuvre les décisions que nous souhaitons, mais nos projets se précisent et les événements semblent les soutenir de manière inattendue.

Le jeu des nombres

Dans le système de numérologie tantrique, l’âme (1) fait constamment son chemin à travers les 8 corps éthériques qui suivent, qui sont des outils pour soutenir son développement de conscience et l’expérience terrestre, afin de pouvoir communiquer avec les 9, le corps subtil qui nous rappelle constamment notre nature infinie. Lorsque nous ne nous déplaçons pas dans le flux de cette dynamique en raison de nos peurs et de nos limitations, nous faisons l’expérience des qualités moins positives de ces corps éthériques qui étaient plutôt censés nous aider.
Au cours de ce mois, nous devons sortir des doutes et des hésitations déclenchés par un 2 qui résiste au flux, et plonger dans le 4, l’ouverture du cœur intérieur à la conscience. Ici, dans le cœur, le 2 manifestera l’harmonie et la reconnaissance de nos propres besoins.
Nous devons continuer à accepter le flux pour atteindre le 6, la reconnaissance des besoins des autres ! C’est ici que nous pouvons développer un sentiment d’unité qui magnifie le 2 original.
Si nous résistons à nouveau, le 4 peut devenir un 2 négatif (2+2), car tous les nombres doubles ont le pouvoir d’être un double positif ou un double négatif, et nous verrouillons et bloquons la porte au changement.

« Nous voulons que notre testament soit si propre, si clair, si positif, que le « je ne pouvait pas » ne touche pas nos côtes. Les choses ne changeront pas si vous ne les changez pas. Ce qui changera les choses en vous, c’est le vous divin, qui est en vous. Vous avez votre vie. Vous pouvez vivre. Vous pouvez avoir tout ce dont vous avez besoin, et c’est votre destin. Mais si vous voulez plus, vous ne pouvez l’obtenir que si vous vous ouvrez. Ouvrez vos portes. Une personne doit ouvrir son cœur aux autres » – Yogi Bhajan

Kriyas & Méditations pour ce mois

Kriya 1
Equilibrer votre jupiter et l’énergie solaire (11 min)
Equilibrez les hémisphères du cerveau, donnez vous l’espace (expansion) pour faire face à votre névrose.
Bibliothèque d’enseignements

Kriya 2
Nabhi Kriya pour Prana / Apana (environ 25 min)
Stimuler et équilibrer la polarité prana / apana, amener le feu dans le coeur, la conscience des 5 pranas.
Bibliothèque des enseignements

Relaxation

Méditation
Khalsa Mul Mantra (11 à 62 min)
Conscience de mes paroles en rapport avec les 10 corps. Suis-je fidèle à ma vérité ? ou à mon moi limité ? En écoutant la résonance de mes paroles, je ressens ce à quoi je suis fidèle. Rechargez votre aura, rayonnez, ayez une lueur radieuse, ralentissez les effets du vieillissement.

Bibliothèque des enseignements.

Détails de la méditation:

Assoyez-vous dans une position confortable, les jambes croisées. Étirez la colonne vertébrale, gardez le dos droit et rentrez légèrement le menton.
Posez vos mains en gyan mudra sur vos genoux : le bout de vos pouces et de vos index se touchent, le reste des doigts sont étendus, paumes vers l’avant.

Dans cette posture, chantez le mantra mūl en prolongeant les longues syllabes pour vider les poumons (sauf sur kartā purkh et jap) :

Expirez profondément par le nez;
Ek ong kaaaaaaaaaaaaar
Inspirez profondément par le nez;
Sat naaaaaaaaaaaaaam
Inspirez profondément par le nez;
Kartā purkh, expirez, puis inspirez profondément par le nez;
Nirbhaooooooooooooooo
Inhaler profondément par le nez;
Nirvairrrrrrrrrr
Inspirez profondément par le nez;
Akāl moooooooooooooooraat
Inspirez profondément par le nez;
Ajūnīiiiiiiiii
Inspirez profondément par le nez;
Saibhannnnnnnnnnnnnng
Inspirez profondément par le nez;
Gurprasaaaaaaaaad
Inspirez profondément par le nez;
Jap, expirez, puis inspirez profondément par le nez;
Chant Ad sachhhhhhh
en vidant complètement les poumons au son de chhh, inspirez profondément par le nez pour recommencer.
Jugād sachhhhhhhhh
en vidant complètement les poumons au son de chhh, inspirez profondément par le nez pour recommencer.
Hai bhī sachhhhhhh
en vidant complètement les poumons au son de chhh, inspirez profondément par le nez pour recommencer.
Nānak hosī bhī sachhhhhhhh
en vidant complètement les poumons au son de chhh, inspirez profondément par le nez pour recommencer.

Chaque inspiration est complète, et chaque phrase doit utiliser tout le souffle. Les quatre dernières phrases se terminent par le souffle libéré par la bouche sur le chhh qui ressemble au son d’un serpent siffleur. C’est sur cette précision que reposent les effets de cette méditation.Continuez pendant un minimum de 11 minutes. Puis, jour après jour, augmentez le temps de pratique à 31 minutes.Avec suffisamment d’expérience, vous pouvez même aller jusqu’à 11 cycles complets (un temps de pratique compris entre 45 minutes et une heure).Enfin, prenez une grande respiration, faites une pause de quelques secondes, puis expirez et relâchez la posture.

Chant Har Seva Mukh Amrit Naam (aussi longtemps que vous le souhaitez)
Quand je sers Dieu (moi supérieur/inférieur), mes paroles deviennent douces et servent ma vérité.
Musique

Pleine lune, 9 février

Kriya
Vaincre la peur de se faire face
Intégrer la partie que j’ai ignorée pour être aimé, accepté, ….
Bibliothèque d’enseignements

CONQUER THE FEAR OF FACING YOURSELF

Kundalini Level 1 France Ajai Alai Awakening

Leave a Reply

Your email address will not be published.